date de création
5 mai 1999

dernière mise à jour --
23 février 2018

 
ABSINTH RECORDS (Allemagne)
http://www.absinthrecords.com/


Burkhard BEINS 
'Disco Prova'
CD
Réf : absinth 010
5,00 €
Excellent solo de ce batteur - percussionniste berlinois, compagnon de route de Perlonex, The Sealed Knot ou Phosphor, figure de la scène réductionniste, et grand arrangeur de peaux et métaux. Ici il s'entoure également d'électroniques, de disques, de field recordings pour un grand voyage dans le sonore, textures amplifiées et détails agrandis. Tirage limité et numéroté à 300 exemplaires.
COMPILATION 
BERLIN ELECTRONICS
4-mini-CDR
Réf : absinth 015
10,00 €
De retour en stock et nouvelle pochette. Tirage limité et numéroté de 300 exemplaires. Avec Annette Krebs (guitare électrique, table de mixage, bandes, objets, radio) : 'Untitled III variation-extract' (2007). Gilles Aubry (ordinateur, programmation) : 'Volutes I-III' (2007). Ignaz Schick (orgue, cymbales, objets, violon, tourne-disque, looper et traitement électronique) : 'Frost I-IV' (2007-2008). Andrea Ermke (minidisc et table de mixage) : 'Verzegnis' (2008), 'Berlin' (2008).
Axel DÖRNER 
'Sind'
CD
Réf : absinth 012
16,00 €
Retour en stock! et nouvelle pochette. Axel Dörner (trompette) enregistré à Berlin. Jeux de matières, de ruptures, de micro-sons, de souffles et de silences. Austère, dense et rigoriste. Tirage limité et numéroté à 300 exemplaires. Chouette pochette format 45 tours.
Axel DÖRNER & Diego CHAMY 
'Super Axel Dörner'
CD
Réf : absinth 018
5,00 €
Axel Dörner, trompette. Diego Chamy, percussion, voix, danse. Enregistré en 2006. cette époque, Diego Chamy quittait de plus en plus la percussion pour se diriger vers le texte et la performance. Même si le mouvement n'est pas visible sur ce CD, on peut le percevoir dans le jeu d'Axel Dörner. Édition limitée et numérotée à 500 exemplaires. Couverture fait main façon 45 tours (50 x 18cm).
JEALOUSY PARTY / Nicolas WIESE 
'Relative memory'
CD
Réf : absinth 022
5,00 €
Jealousy Party, avec Mat Pogo (voix), WJ Meatball (live processing) et Edoardo Ricci (instruments à anches), rencontre Nicolas Wiese (ordinateur et mix) en studio. Au final plusieurs niveaux de retraitement et de dédoublement des musiciens dans des connivences ludiques et ironiques, et un mélange acoustique - numérique qui n'est pas sans évoquer le projet du défunt groupe australien Machine For Making Sense.