date de création
5 mai 1999

dernière mise à jour --
28 novembre 2017

 
ALLIA (France)


William BURROUGHS 
nouveauté
'Révolution électronique'
livre, 64 pages
Réf : 9791030407037
6,50 €
“On peut faire entendre des voix à n’importe qui avec des techniques de brouillage. Il n’est pas difficile d’exposer le sujet au message brouillé dont on peut rendre intelligible n’importe quelle partie. On peut le faire par des magnétophones dans les rues ou dans des voitures, des radios et des télévisions truquées... si possible dans son propre appartement, sinon dans un bar ou un restaurant qu’il fréquente. S’il ne se parle pas déjà, il commencera bientôt.”
“Le message, c’est le médium”, disait Marshall McLuhan. Mais quand on brouille le médium, que devient le message ? ‘‘De la dynamite’’, répondrait Burroughs !
Révolution électronique porte un projet d’envergure : la destruction en règle des mass media avec les moyens qui sont les leurs. Dans cette mine de propositions, les suggestions de guérilla affluent.
On pourra répandre de fausses nouvelles à l’aide d’enregistrements diffusés aux heures de pointe. Ou introduire dans le discours enregistré d’un politicien des bredouillements et des bruits d’idiot. En brouillant les pistes, aux sens propre et figuré, l’on parviendra ainsi, non seulement à court-circuiter les réseaux d’information, mais encore à démontrer comment le système médiatique nous manipule. Un cours de subversion, par un maître de la contre-culture.
Traduit de l'américain par Jean Chopin. Format : 100 x 170 mm.
John CAGE 
'A composer's confessions Confessions d'un compositeur'
livre, 48 pages
Réf : 9782844856173
6,20 €
'C'est avec la plus totale sincérité que John Cage décrit ici le cheminement qui l'a conduit à devenir compositeur. L'éventail de ses références sont vertigineuses : les mouvements de la danse moderne, le jazz ou encore les rites des Indiens Navajo. Sans crier gare, il livre, de manière extrêmement limpide, une théorie de la musique tirée de son expérience. Pour Cage, la musique est l'organisation par n'importe quel moyen de n'importe quel son '. Surtout, il replace son expérience personnelle dans l'histoire. On y apprend notamment que sa musique était di. usée à la radio durant la guerre pour démontrer que l'Amérique aimait l'Orient Ces confessions fourmillent d'anecdotes édifi antes. John Cage se révèle ici, outre un 'maître du hasard' à la manière de Duchamp, un immense pédagogue. Traduit de l'anglais par Elise Patton. Format 100x170. Édition bilingue'
John CAGE & Morton FELDMAN 
'Radio happenings'
livre, 130 pages
Réf : 9791030400410
15,00 €
Radio Happenings enregistrés à wbai, New York, juillet 1966 - janvier 1967. Ces enregistrements radiophoniques ont pour la première fois été retranscrits et publiés dans un ouvrage paru en 1993, aux éditions MusikTexte à Cologne. Traduit de l'anglais par Jérôme Orsoni.
'M.F. : Quand je travaille, je n'ai pas cette impression que mes sons, ou la musique elle-même, en un sens, soient ailleurs. Elle est ce qu'elle est et elle est là. Peut-être qu'en un sens, je me soucie plus de cela quand le bébé dort et que le téléphone sonne. Je ne veux pas qu'on le réveille, tu vois (Cage rit). Je ne pense pas que je me soucie tellement de moi-même, mais de l'œuvre que je fais et qui, en un sens, devient bien plus séparée de moi qu'auparavant. J'avais l'impression quand j'étais plus jeune que j'étais inséparable de ce que je faisais et maintenant, il y a une scission. Il y a l'œuvre, et il y a moi-même. Et si j'ai un problème, c'est d'empêcher l'œuvre de devenir un objet, ou une chose morte.'
Ces deux-là ont beaucoup ri au micro, dans l'intimité d'un studio d'enregis trement de la radio WBAI à New York entre juillet 1966 et janvier 1967. La forme alerte du dialogue permet de mesurer l'humour de ces deux grands compositeurs. Dans ce dialogue à bâtons rompus, dans cet échange de points de vue d'égal à égal, il est question de musique bien sûr, mais aussi de littérature, de peinture, de politique et du quotidien. La plupart des anglophones qui ont, ou écouté, ou lu la transcription de ces échanges, affirment avoir ressenti une fraternité, non seulement entre les deux hommes, mais aussi entre eux-mêmes et ces interlocuteurs. Proches du mouvement Fluxus, les deux compositeurs parlent aussi de leurs ratages et relatent de multiples anecdotes. Vous apprendrez ainsi comment faire fi du son de la radio de votre voisin sur la plage et aussi que la meilleure œuvre qui soit est issue d'une tête sans aucune idée à l'intérieur Car, outre les éclats de rire, ces entretiens sont aussi ponctués de silences. Silences qui donnent du souffle.
Kyle GANN 
'No silence. 4'33'' de John Cage'
livre, 64 pages
Réf : 9782844858917
15,00 €
'Vous ne croyez pas que cette fois, John est allé trop loin ?' dit la mère de John Cage suite à la représentation de 4'33'' en 1952. Le piano de David Tudor n'avait alors émis aucun son. Et pour cause, puisque la partition ne comportait nulle note. Par contre, de multiples bruits, grincements de chaises ou autres, envahissaient le silence. Cage réalisait là une oeuvre inouïe, l'une des pièces de l'avant-garde musicale les plus influentes. Kyle Gann en dresse la généalogie. Par le prisme de ces quelques minutes, une fresque intellectuelle, sensible et culturelle se déploie sous nos yeux. L'on rencontre Erik Satie, Marcel Duchamp, Arnold Schoenberg, Robert Rauschenberg, Philip Glass, Henry David Thoreau avant de se ressourcer dans les philosophies zen. Un livre plein de bruit et de fureur. Né en 1955 à Dallas, Kyle Gann est professeur de musique associé au Bard College, compositeur et ancien critique, spécialisé dans la musique contemporaine, au Village Voice. Dans le domaine de la composition, qu'il a commencée à 13 ans, il est l'auteur d'une œuvre minimaliste pour divers instruments et un grand fan de John Cage. Collection Musique. Traduit de l'anglais (États-Unis) par Jérôme Orsoni. Format 170 x 220. Broché avec rabats, 196 pages.
Harry LEHMANN 
nouveauté
'La Révolution digitale dans la musique'
livre, 224 pages
Réf : 9791030406962
17,00 €
“Les scènes de l’art ne pourront plus se délimiter les unes par rapport aux autres, elles s’ouvrent, s’effrangent avec le monde virtuel, elles renoncent aux espaces protégées et hermétiques des cultures légitimes.”
Imaginez que la musique soit à la portée de tous, que toutes les barrières entre musicien et auditeur s'effacent jusqu'à ce que, finalement, le musicien ne soit lui-même plus qu'un intermédiaire amené à disparaître. Radical ?
Pour Harry Lehmann, ce monde est déjà le nôtre, celui d'une révolution en cours qui a bouleversé définitivement l'histoire de la musique. La conception de programmes et d'instruments inouïs génèrent des techniques de notation, de composition, d'interprétation et de diffusion sans précédents.
De l'esthétique à l'industrie, il examine la recomposition de l'ensemble des secteurs de la musique. Des compositeurs qui se passent d'éditeurs ; des conservatoires concurrencés par des cours en ligne ; des orchestres virtuels ouvrant la voie à de nouvelles expérimentations...
Traduit de l'allemand par Martin Kaltenecker. Format : 170 x 220 mm.
Michael NYMAN 
nouveauté
'Experimental music'
livre, 296 pages
Réf : 9791030407099
25,00 € ^
NOUVELLE edition
Les compositeurs expérimentaux ne se préoccupent généralement pas d'administrer un objet temporel défini et organisé à l'avance, mais s'enthousiasment à l'idée d'esquisser les grandes lignes d'une situation au cours de laquelle des sons peuvent intervenir, d'inventer un procédé générateur d'action (sonore ou autre), de créer un champ délimité par certaines règles de composition."
Michael Nyman, célèbre créateur de bandes originales de films comme Meurtre dans un jardin anglais ou La Leçon de piano, a écrit ce livre avant de se lancer lui-même dans la composition musicale. Publié en 1974 avec une préface de Brian Eno, Experimental Music est l’ouvrage qui fait autorité sur la question. Commençant par la fameuse pièce “silencieuse“de John Cage “4’33’’, Nyman étudie le travail de compositeurs et de groupes qui ont adopté des attitudes radicalement novatrices envers les concepts d’oeuvre musicale, de notation, de temps et d’espace et entrepris de bouleverser les rôles du compositeur, de l’exécutant et de l’auditoire. Steve Reich, Philip Glass, Gavin Bryars et Michael Nyman lui-même sont issus de cette école expérimentale qui, d’abord décriée pour son manque de clarté et son étrangeté, a trouvé aujourd’hui un public enthousiaste. L’ouvrage de Nyman, dont il n’existe aucun équivalent en français, parvient à faire saisir au non-initié les fondements et les enjeux d’un courant qui a influencé en profondeur toute la musique actuelle.
Traduit de l’anglais par Nathalie Gentili.
Luigi RUSSOLO 
'L'art des bruits'
livre, 48 pages
Réf : 9791030401004
6,50 € ^
Nouvelle édition ! Cent ans déjà que ce texte révolutionnaire fut écrit ! 'Luigi Russolo est né à Venise en 1885. Membre du mouvement futuriste, il se consacre à la peinture, avant d'entreprendre de révolutionner la musique. Il invente de nouveaux instruments : les intonorumori . En 1914, il donne son premier concert avec bruiteurs déclenche une émeute. Il meurt en 1947. Peu connu de son vivant il est aujourd'hui considéré comme le précurseur de la musique électronique. Daté de 1913, L'Art des bruits , sous-titré 'Manifeste futuriste', impressionne par son anticipation des nouvelles formes de musique qui règnent aujourd'hui : partant du principe que les sons purs ont fait leur temps, il affirme que la musique nouvelle devra tenir compte des bruits. Le présent texte explique les caractéristiques et les enjeux de cette musique dite bruitiste. Son auteur distingue en particulier six catégories de bruits caractéristiques de notre expérience quotidienne. Mais dans le même temps, il se défend d'une pure relation imitative avec le réel. Il s'agit de créer une émotion acoustique. Par retournement, il montre la musicalité de notre environnement sonore. Après Russolo, viendront Varèse et Prokofiev, John Cage, Erik Satie ou encore Theremin. Format 100x170 - Broché avec rabats. Nouvelle édition.'
Pierre SCHAEFFER 
'Essai sur la radio et le cinéma'
livre, 128 pages
Réf : isbn 9782844853660
15,00 € ^
'Essai sur la radio et le cinéma. Esthétique et technique des arts-relais. 1941-1942.' Sophie Brunet et Carlos Palombini ont établi le texte à partir des documents manuscrits et dactylographiés conservés dans le fonds Pierre Schaeffer à l'Institut mémoires de l'édition contemporaine. Carlos Palombini livre également un texte autour de l'élaboration de cet essai et le travail de Pierre Schaeffer. Puis en fin quelques variantes et autres notes.
Peter SHAPIRO 
nouveauté
livre, 352 pages
Réf : 9782844856654
20,00 € indisponible ^
NOUVELLE edition.
Sous la direction de Peter Shapiro, avec des textes de Rob Young, Simon Reynolds, Kodwo Eshun, David Toop, Mike Rubin, Chris Sharp, Tony Marcus, Kurt B. Reighley, Mike Berk.
“En intégrant dans leur musique les bruits de la ville, en trafiquant le cœur de leurs machines, en plongeant tête la première dans des univers mystérieux, en réactivant des rituels oubliés et en s’imaginant de nouvelles identités, ces musiciens se sont ouverts à l’idée que la machine, supposée nous déshumaniser, peut très bien, en réalité, nous rendre plus humains.”
Si vous cherchez un point commun entre Daft Punk et Karlheinz Stockhausen, Giorgio Moroder et Aphex Twin, Public Enemy et Brian Eno, n’allez pas plus loin : ils font tous partie de la plus grande aventure musicale de la fin du XXe siècle (et du début de ce siècle), celle des musiques électroniques. Du futurisme italien jusqu’aux travaux de déconstruction sonore des musiciens de house ou de downtempo, depuis les montages de bandes magnétiques des précurseurs de la musique concrète jusqu’à l’extrémisme brutal du gabber et la douceur ouatée de l’ambiant, en passant par les fulgurances des pionniers de la musique hip-hop et les visions électro-funk des inventeurs de la techno de Detroit, Modulations est la première histoire raisonnée de ces musiques publiée en France. Chaque chapitre, rédigé par un spécialiste, à la fois amoureux sonique et critique érudit, couvre une période de leur développement ou une branche de leur activité créative. Des annexes complètent le panorama en s’attardant sur les sous-genres les plus importants et les styles connexes, tandis que des transcriptions d’interviews donnent la parole aux acteurs eux-mêmes. S’adressant au néophyte autant qu’à l’amateur éclairé, Modulations offre au lecteur les clefs pour comprendre le texte et le contexte d’unemusique qui a révolutionné notre approche tant de la composition que de l’écoute musicale, en réconciliant avant-garde et grand public.
Traduit de l'anglais par Pauline Bruchet et Benjamin Fau.
Joseph WOLMAN 
'Les Inhumations'
livre, 240 pages
Réf : 9782904235856
23,20 € ^
Janvier 1995, format : 140 x 220 mm. 'la division met en place l'imposture assigne un détour à la pauvreté le hasard découvre un dispositif tourmente la question arrache à la parole une scène primitive ne change pas la naissance de l'esclave confiné à la recherche le rôle de l'artiste limite l'art à la réserve l'immobilité forge une présence le cri éclipse l'accent raconte l'évidence de la douleur voleuse d'images la levée des enjeux abandonne le doute refuse la transparence du jour appelle à la révolte le sens fini personnage inépuisable suspect solitaire errant exclu du festin quand le chef-d'oeuvre cache le désarroi du conflit la signature traduit sa maturité je ne mesure que l'effet de l'un (28 décembre 1993)'. 'Peinture dépeinte', les Inhumations de Gil J Wolman sont écrites au burin sur des stèles chaque jour posées. Ces textes sont à la fois fulgurants et brutalement compacts, granitiques. La phrase Wolman Ð le rythme Wolman Ð est d'un classique achevé. Classique, elle sonne comme les fragments collationnés d'Héraclite, on en sent la frappe 'sur une corde tendue à se rompre'. Achevée, ce ne sont que ruines alentour.